Comment assurer une fiscalité des entreprises plus transparente à Madagascar?

bg-image Publié le 10 Avril 2017 dans Secteur Finances Publiques

La corruption est présente dans tous les domaines et secteurs d’activité à Madagascar, et le système fiscal n’est pas épargné. Les services fiscaux sont d’ailleurs parmi les services publics les plus exposés à la corruption administrative d’après une enquête préliminaire effectuée par Transparency International-Initiative Madagascar auprès des entreprises privées d’Antananarivo.

Cette enquête a révélé que :

– 12% des entreprises privées interrogées en 2014 et sujettes à une vérification fiscale sur place (49% du total des entreprises), ont déclaré avoir été victimes d’une ou plusieurs réclamations de « pots-de-vin ou cadeau ou paiement informel».

– le montant sollicité par les agents fiscaux atteint en moyenne 4.000.000 Ariary

Le résultat de cette enquête a poussé Transparency International Initiative Madagascar à mener une étude sur « la transparence des contrôles fiscaux à Madagascar ». Suite à cette étude, Transparency International Initiative Madagascar a élaboré le rapport suivant pour constituer un document de travail et de sensibilisation pour l’administration fiscale, pour les entreprises et pour les acteurs et responsables des secteurs privés et publics.

L’amélioration de la loi de finances seule ne suffit pas pour permettre un environnement fiscal transparent à Madagascar, il requiert une volonté politique forte et un changement de mentalité des acteurs aussi bien au niveau des contribuables qu’au niveau de l’administration fiscale.

Rapport d'étude: Comment assurer une fiscalité des entreprises plus transparente à Madagascar. Décembre 2016