Communiqué sur la participation de Transparency International-Initiative Madagascar au 10è Groupe de Dialogue Stratégique (GDS)

bg-image Publié le 12 Mai 2017 dans Communiqués officiels

Lundi 8 mai 2017 Transparency International-Initiative Madagascar a participé au Groupe de Dialogue Stratégique (GDS). Ces rencontres régulières entre les membres du gouvernement malgache d’une part et les missions diplomatiques à Madagascar d’autre part ont pour objectif de favoriser le dialogue entre les différents acteurs sur les thématiques choisies par ces deux parties.

La thématique de ce 10ème GDS était « La lutte contre la corruption et les vindictes populaires ». La Primature a invité des représentants de la société civile, spécialistes de ces problématiques. Ainsi, Transparency International-Initiative Madagascar a été représentée par son directeur, M. Claude Fanohiza.  A ses côtés, étaient présents trois membres du mouvement ROHY (la plus grande coalition de la société civile Malagasy actuelle): M. Ndranto Razakamanarina, Président de l’Alliance Voahary Gasy (AVG), chef de la commission Gouvernance, Mme Fara Ramarosaona membre fondateur de l’OSC OPTA et coordinatrice de la sous-commission Lutte contre la corruption au sein de la commission gouvernance de ROHY. La thématique des droits humains devant traiter les vindictes populaires a été abordée par Mme Monique Rakotoanosy, membre du Groupe de Travail des Droits Humains (GTDH) et Présidente de Ilontsera.

Lors de leur temps de parole,  les quatre représentants ont interpelé l’assemblée sur les enjeux et sujets suivants :

  • L’indépendance de la justice
  • La lutte contre l’impunité
  • L’avancée de la mise en place des Pôles Anti-Corruption (PAC)
  • Les avis et les recommandations émis par le Groupe de Travail des Droits Humains sur les vindictes populaires.

Cette réunion ayant été tenue à huis clos,  les demandes sur la teneur des échanges peuvent se faire uniquement auprès de la Primature.

Transparency International-Initiative Madagascar et la société civile malagasy réitèrent à nouveau leurs remerciements pour avoir été invités et considèrent comme essentiel le renouvellement de la participation des organisations spécialistes de la lutte contre la corruption aux prochains Groupes de Dialogue Stratégiques. De fait cette dernière constitue la priorité absolue pour Madagascar, du simple citoyen jusqu’au gouvernement de Madagascar en passant par la société civile, le secteur privé et les médias.

C’est tous ensemble que nous pourrons faire reculer la corruption.


Lien vers le communiqué officiel de la Primature