En route vers la transparence budgétaire dans trois communes du sud de Madagascar !

bg-image Publié le 24 Novembre 2016 dans Secteur Bonne gouvernance locale

Transparency International-Initiative Madagascar intervient dans une vingtaine de communes de trois régions de Madagascar pour l’amélioration de la transparence dans la gestion budgétaire communale.

Depuis le mois de septembre 2016 Transparency International-Initiative Madagascar (TI-IM) est appuyé par le Fonds Canadien des Initiatives Locales (FCIL) du gouvernement canadien pour améliorer la bonne gouvernance dans trois communes d’intervention de TI-IM dans la région d’Atsimo Andrefana au sud de Madagascar.

Au cours des deux premiers mois, le chargé de projet de TI-IM a collecté les besoins en bonne gouvernance auprès des trois communes rurales Sakaraha, Betsinjake et Miary.

Les premières conclusions montrent une grande volonté des acteurs locaux, aussi bien des équipes communales que de la société civile, à améliorer leurs performances en bonne gouvernance pour le bien de tous. Cependant ces communes se heurtent à de nombreux obstacles. Elles déplorent recevoir peu de subventions de l’Etat et de manière irrégulière. Elles reconnaissent aussi que les capacités techniques de certains membres de leurs équipes sont faibles. Certaines carences en bonne gouvernance ont été relevées tel le manque d’information de la population sur l’exécution budgétaire. Les panneaux d’affichage n’existent pas ou sont peu utilisés et il n’y a pas d’autre moyen de communication sur le budget avec la population. Le rôle de la société civile est souvent méconnu par la population et les organisations représentant les citoyens ne sont le plus souvent pas consultées pour l’élaboration et l’exécution du budget.

Pour répondre à ces besoins identifiés Transparency International-Initiative Madagascar organise début décembre une série de formations sur la « gestion budgétaire transparente et inclusive ».

Les formations auront lieu pour les équipes communales et la société civile :

7 et 8 décembre à Sakaraha

14 et 15 décembre à Miary

17 et 18 décembre à Betsinjaka.

A la suite de ces formations le chargé de projet accompagnera pendant deux mois chaque acteur pour l’implémentation effective des outils de transparence enseignés.

Afin d’informer la population et de les associer à ces changements des sketchs de théâtre seront donnés dans les lieux publics des trois communes et des émissions radiophoniques seront diffusées sur les radios locales.

Ce projet vise à restaurer la confiance entre les citoyens et les élus en prouvant qu’une gestion transparente et inclusive (consultation de l’ensemble des acteurs) améliore les conditions de vie des citoyens.