Express de Madagascar: Gouvernance – La lutte anti-corruption se renforce

bg-image Publié le 18 Août 2016 dans Presse, Secteur Bonne gouvernance locale
Transparency International accompagne Rohy dans la lutte anti-corruption. Une meilleure synergie est attendue dans leurs activités.

Contre la corruption à tous les niveaux. Intensifier les actions déjà menées par la société civile, vu que le pouvoir public n’est pas apte à mener à bien la lutte anti-corruption à Madagascar, figure  parmi les priorités de la commission gouvernance du Rohy (Rindran’ny olom-pirenena hiarovana ny iaraha-manana) ou encore du Transparency intenational initiative Madagascar (TI-IM). « Nous entendons renforcer l’engagement des organisations multisectorielles, déjà initié depuis mars 2016, de la société civile (OSC) dans les services publics, comme sur la délivrance des passeports ou  la visite technique des véhicules. Ceci, en mettant en place un label citoyen fondé sur l’élaboration d’un baromètre, indicateur de service, qui sera soumis dans une démarche participative à toutes les parties prenantes », a expliqué Ndranto Razakamanarina, président de la commission Gouvernance au sein du Rohy, lors de la signature d’une convention de partenariat entre le mouvement Rohy et la Trans-parency international initiative Madagascar. Cette cérémonie s’est tenue à Ambatonakanga, hier.

Une voix plus forte
En effet, selon Frédéric Lesné, directeur exécutif de TI-IM, « le blocage principal sur la lutte anti-corruption reste toujours le manque de volonté politique. On constate vraiment de plus en plus que la lutte anti-corruption est fortement présente dans tous les discours ; mais concrètement, il est très difficile de voir des avancées. Il y a eu, certes, les pôles anti-corruption dans la loi qui vient d’être votée. Nous attendons effectivement que ceux-ci soient mis en œuvre. Ce serait déjà un pas en avant. Concrètement, on attend plus du pouvoir public à ce sujet ».
Mais la société civile est consciente qu’elle a aujourd’hui besoin d’être renforcée pour lutter efficacement contre la corruption. D’où la signature de cette convention de partenariat. Pour Frédéric Lesné, « cette coopération vise à renforcer le travail respectif du mouvement Rohy et de TI-IM. Nous pensons que cette convention va nous permettre de renforcer cette présence de la société civile, et d’avoir une voix plus forte pour lutter plus efficacement contre ce fléau ».

Rado Andriamampandry

http://www.lexpressmada.com/blog/actualites/gouvernance-la-lutte-anti-corruption-se-renforce/