Pour une bonne gouvernance locale, dans la région Atsimo Andrefana

bg-image Publié le 17 Février 2017 dans Secteur Bonne gouvernance locale

Transparency International-Initiative Madagascar continue son appui à trois communes de la région Atsimo Andrefana : Sakaraha, Betsinjaka et Miary pour améliorer la transparence et diminuer les risques de corruption en adoptant une gestion budgétaire inclusive. La gestion budgétaire inclusive vise à intégrer tous les acteurs d’une commune dans le suivi de l’argent public.

Suite aux formations données en décembre 2016 Transparency International-Initiative Madagascar a distribué des livres sur la société civile, les lois de la décentralisation ainsi qu’un guide pour le maire auprès du Conseil Communal, Exécutif et auprès des Organisations de la Société Civile (OSC).

Les formations de deux jours données aux acteurs communaux et de la société civile avaient porté sur les thématiques suivantes :

  1. Le fonctionnement de la commune 
  2. La gestion transparente et inclusive de la commune
  3. La bonne gouvernance
  4. La vie associative
  5. L’organisation de la société civile

Formation en gestion inclusive de trois communes cibles : Sakaraha, Betsinjake et Miary du 8 décembre au 17 décembre 2016:

Transparency International-Initiative Madagascar a également doté les communes de 13 panneaux d’affichage pour leur permettre d’afficher les budgets et des informations publiques. De plus les maires ont été appuyés pour se déplacer dans les Fokontany (districts) de leurs communes en vue d’organiser des «Kabary » (présentations orales). Ils ont pu présenter à la population le budget de la commune et débattre avec les citoyens. Cet exercice leur a permis de collecter les besoins de la population sur les « services rendus » par la commune et d’expliquer la nécessité que les habitants payent leurs impôts.

Les Organisations de la Société Civile (OSC) dans la commune de Sakaraha restent vulnérables ; et dans les deux autres communes, ces organisations n’existent pas encore. Ainsi, pour assurer la mise en pratique des outils de transparence enseignés, le chargé de projet TI-IM, M. Rivo Randrianatoandro, a accompagné chaque acteur local pendant deux mois. Il a apporté son soutien au Bureau régional OSC Atsimo Andrefana et a permis à ses membres de mobiliser les acteurs locaux à s’organiser pour une descente sur terrain.

 

Sensibilisation des habitants sur l’importance de leur implication dans le suivi budgétaire de leur commune:

"Le manque de transparence favorise la corruption, il était donc de notre priorité de sensibiliser les habitants de cette région en diffusant des affiches de sensibilisation sur le droit de chacun de connaitre le budget de leur commune » déclare M. Rivo Randrianatoandro. Il a convaincu des « stars locales » parmi les acteurs locaux pour illustrer les affiches de sensibilisation.

Dans la commune de Miary, le chargé de projet a choisi le chanteur du groupe « B12 » jouant le style de musique du sud de Madagascar « Tsapiky ». De même pour Betsinjaka, un chanteur très célèbre venant du Sud-Ouest dénommé « Rebona » a été accepté de prêter son image. Quant à la commune de Sakaraha, un sportif célèbre dans le domaine du volley-ball, qui se nomme Tsareta, a accepté de participer au projet.

Outre les affiches, 19 émissions radiophoniques et 49 spots ont été diffusés et rediffusés (393 diffusions) sur 3 radios locales: Radio Ragnalahy pour Sakaraha, Radio Université de Toliara pour Betsinjaka et Radio Télévision Siteny pour Miary avec un message sensibilisant les citoyens à s’impliquer dans la gestion budgétaire de leur commune.

Afin d’informer la population et de les associer à ces changements, Transparency International-Initiative Madagascar a également fait appel à des artistes de renom de la région Atsimo Andrefana. Des réunions publiques appelées « kabary »,  des poèmes, des pièces théâtrales ainsi que des chants traditionnels ont donc été organisés. La Troupe Théâtrale « Toko Telo Mahamasanahandro » a par exemple donné des représentations le 22 janvier à Miary et le 29 janvier à Betsinjaka. La Société Civile Sakaraha, quant à elle, a présenté des pièces théâtrales le 08 février 2017. Et ce fut une réussite puisque bon nombre de personne sont venu assister à ces évènements.

Ce projet est soutenu par le Fonds Canadien des Initiatives Locales (FCIL) du Gouvernement Canadien.